naar top
Menu
Logo Print
31/01/2019 - FERRE BEYENS

DAVANTAGE DE VOITURES AU LAS VEGAS CONSUMER ELECTRONICS SHOW

FOCUS SUR LE PILOTE AUTOMATIQUE A COMMANDE VOCALE ET LA TECHNIQUE ADAS EN SECONDE MONTE

CES1Notre société évolue rapidement et la demande d'une mobilité adéquate se fait de plus en plus forte. Chaque jour, nous sommes coincés dans de terribles embouteillages et chaque année, à Las Vegas, NV (USA), on nous montre que ça ne peut pas continuer comme ça. Le CES, salon de l'électronique de renommée internationale, est un rendez-vous incontournable des géants de l'électronique et du logiciel, où les professionnels de l'automobile sont également de plus en plus nombreux. En effet, il devient évident que la voiture du futur est en train de devenir une plate-forme du genre expérience de mobilité individuelle multimodale. Cela a fait du Consumer Electronics Show de Las Vegas un lieu incontournable pour les professionnels de l'automobile.

IL FAUT DEPLACER L'ATTENTION

Le CES Las Vegas prouve à l'industrie automobile qu'il faut absolument déplacer notre attention. En effet, la société en mutation a un besoin urgent d'équipements de mobilité adaptés. Aujourd'hui, des constructeurs automobiles renommés préfèrent ces salons de l'électronique pour présenter en primeur mondiale des prototypes, des études de design, une vision de l'avenir ou les dernières technologies, tournant ainsi le dos à la vitrine traditionnelle des salons automobiles trop axés sur les paillettes et le glamour. D'ailleurs, les nouveautés annoncées au CES ont souvent peu - ou pas du tout - à voir avec ce que l'on peut encore imaginer aujourd'hui lorsqu'on décrit une voiture.

NOUVEAU PARCOURS

CES2

Le CES 2019 a présenté des technologies et solutions très intéressantes qui peuvent saper l'ensemble du marché automobile à court terme. Beaucoup d'entre elles sont intégrées dans des études de concept comme cette BMW Vision iNEXT

Mark Pecqueur, conférencier et directeur de recherche en sciences automobiles à la Haute Ecole Thomas More, membre du comité consultatif européen (SAE - Society of Automotive Engineers), est un fidèle visiteur du CES à Las Vegas depuis plusieurs années. Il est donc le mieux placé pour aider à encadrer toute cette aventure. Il a pu voir comment le CES s'est d'abord concentré uniquement sur l'électronique grand public. Avec peu d'attention pour l'impact automobile, à l'exception de l'électronique de commande pour les systèmes de charge électrique, les stations de charge intelligentes, les autoradios ou la technologie de navigation GPS. Il y a trois ans, il est apparu de plus en plus clairement que le CES pourrait constituer un point de passage spécifique, en particulier pour l'activité automobile internationale. Aujourd'hui, la contribution du CES à l'automobile a explosé, renforcée par de nouveaux phénomènes tels que les voitures autonomes ou sans chauffeur. En plus des présentations didactiques, les spectateurs peuvent 'vraiment' découvrir la conduite autonome dans les rues animées de Las Vegas. Les plus sceptiques peuvent constater par eux-mêmes les innombrables possibilités de la conduite de voiture en pilote automatique. Après quoi, ils sont souvent forcés d'admettre la réalité: la voiture autonome n'est pas un objet du futur, elle existe.

De retour du CES 2019, Mark Pecqueur nous explique que Las Vegas réservait cette année bien plus que des voitures autonomes. En effet, le pilote automatique devient de plus en plus intelligent, la propulsion électrique plus économe en énergie, les réseaux et les systèmes de charge intelligents encore plus intelligents. D'ailleurs, ce sont ces réseaux électriques intelligents qui doivent contribuer à prévenir de graves problèmes énergétiques. Plus il y a de véhicules électriques, plus il y a d'énergie électrique. Une contradiction, donc, là où le nombre croissant de véhicules électriques doit être 'ravitaillé' à partir de réseaux électriques qui - comme dans nos régions - risquent déjà de lâcher alors même qu'il n'y a pas de voiture électrique ...

La voiture du futur ne sera plus une voiture

CES3

Le CES 2019 a présenté des technologies et solutions très intéressantes qui peuvent saper l'ensemble du marché automobile à court terme. Beaucoup d'entre elles sont intégrées dans des études de concept comme cette BMW Vision iNEXT

Dans ce monde en rapide évolution, les projets d'avenir que nous avons élaborés hier semblent dépassés aujourd'hui, comme nous l'avons appris au CES 2019. La technologie présentée en 2018 n'est pas seulement plus efficace et plus intelligente en 2019 ... dans certains cas, elle semble même être devenue superflue. Alors que la voiture sans chauffeur est constamment en apprentissage, Las Vegas 2019 a mis en avant des prototypes et des visions du futur qui, selon Pecqueur, ressemblent de moins en moins à la voiture telle que nous la connaissons aujourd'hui. Selon Pecqueur, cela prouve que la voiture du futur sera très différente de la voiture telle que nous la connaissons depuis un siècle. A l'avenir, la 'vache sacrée' deviendra une plate-forme du genre service de mobilité multimodale. Sans chauffeur, à alimentation électrique et 'séjournant' dans un espace de vie où les occupants peuvent se défouler de manière multimodale ou s'occuper de manière utile.

A partir de là, la 'voiture' devient secondaire en tant que gadget. Les constructeurs tournés vers l'avenir l'ont compris. Parce que - et c'est bien sûr moins intéressant pour les constructeurs automobiles - la marque devient peu pertinente. Aussi difficile que cela puisse paraître pour les grands constructeurs automobiles, qui travaillent à leur image de marque depuis 120 ans. Mark Pecqueur a l'air déterminé: les marques automobiles qui, malgré ces perspectives défavorables, veulent continuer à se profiler, ne pourront plus se passer du CES Las Vegas. Tout constructeur automobile, équipementier ou fournisseur souhaitant introduire des projets technologiques ne pourra plus le faire sans la vitrine mondiale du CES.

Les nouveautes annoncees au CES ont souvent peu - ou pas du tout - a voir avec ce que l'on peut encore imaginer aujourd'hui lorsqu'on decrit une voiture

Focus

A Vegas 2019, Pecqueur voit apparaître des technologies et des solutions extrêmement intéressantes qui peuvent à court terme saper résolument l'ensemble du marché automobile. Un grand nombre d'entre elles sont intégrées dans des études de concept. Au CES 2019, les spectaculaires BMW Vision iNEXT et Mercedes Vision Urbanitec étaient au rendez-vous. Une explication plus détaillée de toutes les innovations nous mènerait trop loin. C'est pourquoi nous limitons à une courte explication d'Urbanitec, une camionnette EV autonome qui peut - selon la version - transporter jusqu'à douze personnes. Caméras et capteurs explorent l'environnement urbain. La communication active avec les autres usagers de la route se fait au moyen de signaux lumineux projetés, d'hologrammes mobiles ou de messages audio. L'Urbanetic calcule toujours l'itinéraire le plus efficace et tient compte en permanence des conditions de circulation actuelles et des habitudes des usagers.

Vu l'ampleur de l'offre de nouvelles techniques et applications au CES, nous avons pensé qu'il serait judicieux de nous limiter ici à deux aspects qui ont constitué les fils conducteurs de Las Vegas 2019. En effet, le professionnel de l'automobile sera rapidement et spécifiquement confrontés aux sujets en question.

TECHNOLOGIE ADAS POUR LA SECONDE MONTE

CES4

Le CES 2019 a présenté des technologies et solutions très intéressantes qui peuvent saper l'ensemble du marché automobile à court terme. Beaucoup d'entre elles sont intégrées dans des études de concept comme cette BMW Vision iNEXT 

Les systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS), qui constituent pour ainsi dire la base de la technologie de pilotage automatique, étaient principalement du ressort des OEM. Mais, comme on le constate également avec la technologie VPA (virtual personal assistants) (n.d.l.r.: le deuxième fil conducteur du CES), les constructeurs automobiles ont tendance à confier l'architecture (hardware) et le logiciel pour chaque fonction système et pour tous les services associés à des partenaires et fournisseurs spécialisés, généralement non spécifiques au secteur automobile. L'émergence, en plus de ces fournisseurs spécialisés, d'équipementiers non automobiles qui développent et commercialisent des concepts ADAS entièrement intégrés était prévisible.

Jusqu'à l'an dernier, il n'en était quasiment pas question, dit Pecqueur. Cette année, nous avons vu plusieurs sociétés de ce type - principalement de Corée et de Taiwan - proposer de l'ADAS sur le marché de la seconde monte. Des entreprises qui s'y connaissent à fond en électronique. On voit même des applications où émergent des circuits intégrés développés et construits en interne. La suite est facile à deviner, selon Pecqueur. Les systèmes qui apparaissent ainsi sur le marché permettront dans un premier temps d'avoir des voitures qui n'ont pas (encore) la technologie ADAS mais qui l'auront en seconde monte. Pour l'instant, c'est encore légal et sans limitation, tant qu'il s'agit d'une technologie ADAS de seconde monte qui avertit mais qui n'intervient pas.

ADAS

Pour rappel, les solutions ADAS - y compris les solutions de seconde monte - aident le conducteur à une conduite plus sûre et plus économe en énergie. On remarque déjà que les systèmes ADAS de seconde monte sont également conçus avec une technologie CNN (convolutional neural network) basée sur le deep learning, ce qui garantit (comme en première monte) une détection adéquate et un avertissement plus rapide. En seconde monte, l'ADAS propose également des applications permettant d'analyser le comportement de conduite, d'activer des appels d'urgence, d'activer le diagnostic des véhicules, de suivre les programmes de maintenance ou d'activer les fonctions DTG (tachygraphe numérique). Parmi les principales fonctions ADAS de ce système en seconde monte figurent le LDWS (avertissement de changement de voie), le FCWS (avertissement de collision avant), l'UFCW (avertissement de collision avant en ville), l'HMWS (avertissement de surveillance d'écart) et le PCWS (avertissement de collision piéton).

TECHNOLOGIE VPA

CES5

Les VPA gagnent en popularité dans les véhicules 

Les assistants virtuels sont - ou seront de plus en plus - nos nouveaux serviteurs. Ces robots invisibles personnalisés par logiciel nous aident à effectuer une grande variété d'actions et de tâches. Les assistants virtuels peuvent interpréter la voix humaine et répondre par des sons vocaux synthétisés. Avec l'assistant personnel virtuel (VPA), on peut déjà commander un taxi, réserver une table dans un restaurant, insérer des rendez-vous dans son agenda, allumer ou éteindre des lumières ou des appareils ménagers, régler des thermostats, régler des radiosréveil …L'inverse serait surprenant mais les VPA sont déjà actifs aujourd'hui dans l'assistance aux tâches liées à l'automobile: pour régler le système de navigation ou demander des informations complémentaires via internet. Où puis-je trouver le poste de ravitaillement le plus proche, où puis-je faire le plein au plus petit prix, quelles sont les prévisions météorologiques, où le trafic est-il obstrué sur mon itinéraire calculé, où puis-je trouver une place de parking libre ...?

Ces VPA constituaient également un fil conducteur lors du CES 2019. En effet, ils apparaissent dans de plus en plus de domaines d'expertise, de systèmes et d'interface à commande vocale. Cela vaut aussi bien sur le plan industriel, particulier et automobile.

Le CES 2019 a presente des technologies et solutions tres interessantes qui peuvent saper l'ensemble du marche automobile a court terme

700 milLions de plate-formes logicielles

Apple, Google, Android Automotive, Microsoft, Amazon Alexa, Enda … tous recourent à l'assistance virtuelle. Enda est un assistant vocal qui permet la communication avec et dans les véhicules. Siri est un assistant virtuel bien connu pour les systèmes d'exploitation mobiles iOS, tvOS, watchOS, HomePod et macOS. Siri et d'autres VPA gagnent en popularité dans les véhicules. On estime que d'ici 2024, quelque 700millions de ces plates-formes logicielles seront en service dans les nouveaux véhicules.

FORMATS VPA

VPA Embarqué

CES6

Le Mercedes Vision Urbanitec 

Si les logiciels SRS (système de reconnaissance vocale) et NLU (compréhension du langage naturel) font partie du véhicule, on parle de VPA 'embarqué'. On recourt ici à de la télématique embarquée et ensuite, ce VPA fonctionne selon tous les protocoles applicables dans le véhicule en ce qui concerne le contexte informatique et les télécommunications. Les VPA embarqués utilisent des données stockées localement pour la vérification rapide du mot de passe vocal (“Alexa“, “Hey Siri“, “OK“, “Google“, “Hey Mercedes“ etc.) ou pour l'activation des fonctions les plus utilisées dans la voiture. Nous pensons e.a. aux commandes HVAC (chauffage, ventilation et climatisation). Pour les tâches plus complexes telles que la vérification et la commande d'un smartphone ou la recherche de POI (points d'intérêt), on recourt souvent au cloud. Google Assistant et Amazon Alexa pourront bientôt proposer les premières applications 'embarquées'. D'ici 2024, 12 millions de voitures particulières et de camionnettes équipées de VPA 'embarqués' devraient être en circulation.

VPA intégré dans un smartphone

Comme le marché le fait déjà sentir - et comment l'établissent les études de marché - le VPA intégré dans un smartphone sera de loin l'assistant personnel le plus en vue. On s'attend à ce que 300 millions de véhicules soient équipés d'un VPA intégré au smartphone d'ici 2024. Ces VPA peuvent accéder à la reconnaissance vocale embarquée via plusieurs micros intégrés dans le véhicule. L'accès vocal via le micro du smartphone devient possible dans un nombre croissant d'applications.

Device-to-car VPA

Avec cette application VPA, les commandes vocales peuvent être envoyées au véhicule depuis le salon et via des appareils qui comprennent les commandes vocales (via Amazon Echo ou Google Home). Selon IHS Markit, d'ici 2024, quelque 40 millions de véhicules utiliseront ces VPA depuis le salon et avec une technologie vocale.

CONCLUSION

Comme le précise Mark Pecqueur en réponse aux récentes évolutions de l'ADAS sur le marché de la seconde monte, les constructeurs automobiles qui s'inquiètent de leur avenir ont plus d'une raison d'être nerveux. Idem au niveau des assistants personnels à commande vocale. Siri, Google Assist et Alexa rendent le constructeur automobile moins important dans le développement de ses produits. En outre, l'ADAS et la technologie vocale sont précisément des 'domaines d'expertise' qui contribueront à déterminer l'avenir de l'automobile ... 

Merci à Mark Pecqueur

Photos de Mark Pecqueur, BMW, Mercedes