naar top
Menu
Logo Print

UNE SAAB SOUFFRE DU PROBLEME DES RATES D'ALLUMAGE

Couronne dentée abimée decouverte grâce à la support hotline

'Remote support' bespaart zowel tijd als geld voor u en uw klanten. Moderne communicatiemiddelen introduceren de 'hotline' in een nieuw tijdperk Grâce aux techniques de communication modernes telles que Teamviewer, Skype et les applications webcam, beaucoup peut se faire aujourd'hui via la hotline. Ces applications permettent aux collaborateurs du helpdesk de regarder depuis leur bureau sous le capot moteur de la voiture défaillante, de commander les appareils de mesure et diagnostic du garage, et d'accompagner le monteur dans diverses mesures et manipulations. Les possibilités et avantages sont légion. Les clients sont aussi très satisfaits de ce service supplémentaire. Ceci leur fait gagner pas mal de temps et une visite en atelier.

SOLUTION HOTLINE

Récemment, un des clients a fait appel à la Sergoyne hotline en relation avec un dysfonctionnement sur une Saab 9-3 de 2004.


Saab 9-3 avec ratés d'allumage

La voiture démarrait encore, mais tournait avec un mélange trop riche et s'arrêtait après quelques secondes. Le monteur avait commencé la lecture de la mémoire des codes d'erreur et a rencontré des codes d'erreur sur le capteur de position du vilebrequin. Dans les blocs de valeur de mesure, le monteur a aussi constaté que le signal entrait, mais faisait des cabrioles bizarres. Hélas, un nouveau capteur n'a pas donné le résultat escompté. Puis, il a procédé au contrôle du câblage entre le capteur et l'ECU, mais là aussi, il n'a pas trouvé la solution au problème. D'où le recours à la hotline!

Source des malheurs?

Le client a appelé la hotline avec la question suivante: “Pouvez-vous apprendre un nouveau ECU moteur sur une Saab?” Il avait donc abouti à la conclusion que l'ECU du moteur était à l'origine de tous les malheurs. Le collaborateur du helpdesk l'a écouté et lui a demandé s'il avait déjà placé le signal de vilebrequin sur l'appareil de balayage. Le collaborateur a reçu une réponse négative et a proposé au client de commencer par le faire. Hélas, le client doit annoncer qu'il ne dispose pas d'un appareil de balayage, ni des connaissances pour l'utiliser. Le service d'assistance propose de lui envoyer le set de balayage GMTO et de l'accompagner dans la mesure via Teamviewer.


APPAREILS SUR PLACE

Metingen met de scopeset onthullen een extra BDP-markering ten gevolge van een beschadigde tandkrans op de krukas Un jour plus tard, l'appareillage est sur place et le client rappelle l'assistance téléphonique. Ensemble, le client et le collaborateur assistant entament la séance Teamviewer. Atis est aussi lancé. L'assistance téléphonique commande les boutons à distance; le client doit uniquement enficher les ergots de mesure sur le bon emplacement. On démarre une mesure continue et le client est invité à démarrer la voiture. Au moment où la voiture s'arrête, la mesure est stoppée et le résultat de mesure est analysé. Il est d'emblée évident qu'il se passe quelque chose de bizarre avec le signal de vilebrequin. En effet, on voit une sorte de marquage BDP supplémentaire dans le signal, entre les deux marquages BDP normaux. Cette Saab a un capteur inductif qui génère son signal à l'aide d'une courroie dentée montée sur le vilebrequin. Les experts supposent que celle-ci est abîmée, avec comme conséquence la déviance dans le résultat de mesure.
 

DEMONTAGE DU COUVERCLE DE CARTER

La séance Teamviewer est terminée et le démontage du carter de la Saab est recommandé. Ceci permet d'effectuer un contrôle visuel de la couronne dentée. Un peu plus tard, le client peut communiquer ses constatations par téléphone. Comme attendu, la courroie dentée est abîmée et a même perdu un morceau! En raison de ce 'faux' marquage BDP supplémentaire dans le signal et du fait que cet ECU de gestion du moteur n'utilise pas un capteur d'arbre à cames, le système est dans la confusion. En fait, l'ECU voit le double régime par cette défectuosité, ce qui fait qu'il exécute aussi le double d'injections ... avec le résultat connu.


CONCLUSION

Nous pouvons tirer deux conclusions.

  • Primo: si le client n'avait pas contacté l'expert en diagnostic, il aurait remplacé en vain un ECU moteur.
  • Secundo, on peut affirmer que la 'hotline' revêt une nouvelle dimension grâce à ces techniques modernes. A une époque où le temps et le transport sont onéreux, ce 'service à distance' semble avoir une valeur inestimable. Au total, la conversion téléphonique avec le client n'a duré que vingt minutes et il est dispensé d'un ECU moteur et du transport vers l'atelier spécialisé.