naar top
Menu
Logo Print
Artikel - 29/11/2017

LES COLLABORATEURS EXPERIMENTES SONT CRUCIAUX POUR UN WORKFLOW OPTIMAL

L'entreprise de carrosserie De Meester plaide pour l'unite et la communication

Afin de rester concurrentielles et de garantir toujours la meilleure qualité aux clients, les entreprises de carrosserie doivent aujourd'hui avoir un flux de travail optimal, consentir les bons investissements et avant tout minimiser les coûts aussi bien pour l'entreprise que pour le client. Un défi qui n'est pas impossible à relever. Marnix De Meester, gérant de Carrosserie De Meester à Merelbeke, fait visiter l'entreprise et donne sa vision sur ces thèmes et le secteur.

CINQUANTE ANS D'EXISTENCE

Carrosserie De Meester a récemment fait ses cinquante ans. Ce qui a commencé comme société unifamiliale fondée par Roger De Meester, a été repris en 2002 par son fils, Marnix De Meester. “Après avoir achevé mes études de comptabilité et d'électricité, je me suis de plus en plus intéressé à la réparation de carrosserie. J'ai d'abord travaillé comme indépendant dans l'affaire de mon père. En 2002, nous avons fait le passage vers une SPRL. Nous étions cinq personnes actives dans l'entreprise en 2005, huit en 2010 et aujourd'hui, nous sommes neuf collaborateurs. Le bâtiment a été rénové en 2014”, entame Marnix De Meester.

ACCENT

De Meester: “Nos activités consistent à 80% en réparations de carrosserie et à 20% en pistolage à façon. Pour ce dernier, nous n'acceptons que des missions qui nous paraissent et sont faisables. La partie réparations de carrosserie est constituée à 75% de missions pour les compagnies d'assurance. Les 25% restants sont des missions fleet et leasing.”





 

 


Réparations aluminium

“Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous sommes entièrement équipés pour couvrir toutes les réparations de l'aluminium. L'an dernier, nous avons investi dans des appareils pour différentes techniques de réparation et d'encollage de l'aluminium, ceci aussi bien pour le châssis que pour la tôle et les réparations smart repair. Au total, un investissement de 35.000 euros.”

GROUPEMENTS

Carrosserie De Meester fait partie du réseau Acoat selected de Sikkens. “Ceci nous permet d'offrir à nos clients une garantie à vie sur la peinture et d'être certain de la qualité. Comme nous devons, comme entreprise, satisfaire à certaines exigences qualitatives, nous ne pouvons faire autrement que délivrer la qualité. Par ailleurs, nous faisons partie du Groupe ABS et sommes donc agréés par différentes compagnies d'assurance. Un avantage est, par exemple, la possibilité d'achats groupés au sein de ce groupement. Nous le faisons tout de même depuis quelques années au sein d'ABS”, précise De Meester.


Compagnies d'assurance

"”Les compagnies d'assurance s'adressent de plus en plus à l'entreprise de carrosserie et moins à un groupement. La principale raison est qu'elles peuvent ainsi, entre autres, négocier de meilleurs prix. Pour obtenir une agréation comme entreprise de carrosserie, on doit afficher le label Long Life Repair, décerné par la fédération Febelcar et Eurogarant, ou son pendant 'Réparation Durable'. Nous devons donc nous poser la question de savoir pourquoi certaines compagnies préfèrent un label à un autre. C'est certainement une problématique que j'entends dans le secteur en ma qualité de président de Febelcar Flandre orientale.”

Marnix De Meester: "Nous devons nous posel la question de savoir pourquoi certaines compagnies préfèrent un label à un autre. C'est certainement une problématique que j'entends dans le secteur en ma qualité de président de Febelcar Flandre orientale."

BIEN PLUS QUE SERVICE ET QUALITE

“Hormis la garantie d'une réparation qualitative, nous voulons proposer une excellente prestation de service. Avec nos 18 voitures de remplacement, nous pouvons assurer le transport de chaque client. Nous proposons quelques hybrides parmi les voitures de remplacement. Nous avons même une alternative vélo. Nous pouvons même proposer à nos clients un service de taxi. Nous voulons donner le signal qu'ils sont dans de bonnes mains chez nous. Nous avons une voiture à disposition pour chaque client.”

PERSONNEL

“Si nous publions des offres d'emploi, l'expérience est exigée. Une expérience de minimum cinq ans nous donne la garantie de pouvoir maintenir notre flux de travail actuel. Les salariés doivent être rentables. Nous devons déjà investir beaucoup pour suivre les tendances du marché et nous avons donc peu de marge bénéficiaire. Nous nous chargeons nous-mêmes de la formation de nos employés. Il dure env. trois ans avant qu'ils puissent travailler en pleine collaboration. L'atelier est encore la meilleure école. Il faut un signal vers les pouvoirs publics et l'enseignement. Ceux-ci doivent viser l'offre de formations dans les nouvelles techniques. Car les jeunes sont intéressés par les nouvelles technologies comme les véhicules électriques et hybrides, les nouveaux matériaux utilisés dans la carrosserie, etc.”


ADMINISTRATION

“J'estime très important que tout se passe bien au niveau de l'administration. Une administration optimale contribue aussi à un bon rendement. Le planning doit se dérouler parfaitement pour garantir le flux de travail dans l'atelier. Un employé se soucie uniquement de tout ce qui concerne les compagnies d'assurance, et un employé s'occupe de la partie fleet et leasing. C'est dommage que ces heures de travail ne sont pas payées par les donneurs d'ordre. Cependant, c'est dans l'intérêt de leur client.”


ENTREPRISE DURABLE

“Dans notre entreprise, nous adoptons des mesures en vue du recyclage de certains éléments. C'est une nécessité aujourd'hui. Nous grandissons avec le marché, ceci est appliqué à plus grande échelle. Une plus grande attention est maintenant accordée à l'utilisation durable des matières premières, éléments, ressources. Nous pouvons ainsi proposer à nos clients des réparations moins chères, mais nous voulons aussi adresser un signal aux compagnies d'assurance. Une réparation ne doit pas être onéreuse, tant que la qualité ne doit pas être sacrifiée. Pour terminer, nous avons encore investi dans les nécessaires appareils de domotique pour tout pouvoir surveiller correctement. Le fonctionnement de chaque installation peut être contrôlé et le gaspillage, combattu. Mais la sécurité de toute personne présente ici peut aussi être garantie.”


SOUTIEN DES FOURNISSEURS

“Comme réparateur de carrosserie indépendant, nous constatons que les informations techniques pour le démontage des installations électriques se font parfois longtemps attendre. Pourtant, les importateurs sont obligés de les communiquer, mais ils ne le font pas immédiatement. De cette manière, ils essaient de garder le contrôle de leur marque. Une solution serait d'établir une directive européenne sur ce thème et de mettre à la disposition des entreprises de carrosserie un portail qui centralise toutes les informations. Certains donneurs d'ordre posent différentes exigences en matière de qualité et de formation, auxquelles nous voulons bien entendu satisfaire. D'un autre côté, ils peuvent aussi faire preuve de plus de rapidité dans l'information et les formations requises pour satisfaire à leurs exigences.”

Marnix De Meester: “Dans le secteur, je veux plaider pour plus de cohérence et de partenariat entre donneurs d'ordre, bureaux d'expertise et entreprises de réparation. On a besoin d'une communication plus directe et d'unité."

CONCLUSION

“Dans le secteur, je veux plaider pour plus de cohérence et de partenariat entre donneurs d'ordre, bureaux d'expertise et entreprises de réparation. On a besoin d'une communication plus directe et d'unité. Un autre aspect que j'aimerais voir changer à l'avenir, est une solution pour accroître la marge bénéficiaire sur les coûteuses pièces détachées. Les voitures modernes sont souvent équipées, par exemple, de phares coûteux et le coût moyen est déjà passablement élevé. Il nous est difficile d'engranger encore notre marge bénéficiaire souhaitée. Le réparateur est jugé sur le coût moyen par réparation. Ce coût est déterminé par le prix des pièces d'échange et des accessoires. Le facteur 'travail' en est seulement une partie. Car l'entreprise dépend justement de ce travail. Ici, l'impact des heures de travail dans le coût est minimal et il faut trouver un bon équilibre pour obtenir ce coût moyen”, conclut De Meester.