naar top
Menu
Logo Print
31/01/2019 - DIETER DEVRIENDT

LES SAPEURS-POMPIERS DE PARIS REPARENT LEURS PROPRES VEHICULES A VOLUCEAU

UN APERÇU DU DEPARTEMENT CARROSSERIE DE BSPP

VoluceauIl y a ces endroits que vous pensez ne jamais avoir la chance de visiter. L'atelier de carrosserie des sapeurs-pompiers de Paris en fait certainement partie. CarFix a eu l'occasion unique de jeter un coup d'œil dans les coulisses d'une industrie de la carrosserie qui effectue l'entretien et les réparations annuelles de plus de 1 000 pièces de matériel roulant.

MAINTENANCE INDEPENDANTE

L’organisation militaire des pompiers de Paris (voir encadré en bas) a des conséquences pour un certain nombre de choses. La principale se situe dans la nature d’une armée, voulant pouvoir opérer de manière autonome. Cela s’exprime aussi au niveau de la maintenance; la BSPP assure sa propre maintenance. Cela ne concerne pas seulement les 81 bâtiments ou de plus petites choses comme les lances, les masques à gaz, … mais aussi les 300 camions lourds, 710 véhicules légers, 50 remorques, 30 bateaux et 10 bus, … Tout cela fait partie de la stratégie de maintenance. Pour souligner les chiffres impressionnants, il suffit de résumer brièvement les chiffres de la consommation; ils consomment par an 1,8 million de litres de diesel, 14.000 litres d’essence et 23.000 litres de lubrifiant.

MAINTENANCE DE PREMIERE LIGNE

EerstelijnsonderhoudPour sa stratégie de maintenance, la BSPP utilise bien la première ligne: la maintenance et l’inspection par l’opérateur.

Inspection visuelle

Dans ce cas concret, cela signifie que le matériel critique sur et des véhicules de pompiers est inspecté chaque jour visuellement par les pompiers présents au début de l’équipe du matin. Les tâches de contrôle sont réparties et enregistrées lors de l’appel du matin et après le contrôle, chacun signe pour l’élément dont il était responsable.

 

MAINTENANCE DE DEUXIEME LIGNE

TweedelijnsonderhoudPour les pompiers, le ‘temps de disponibilité’ peut souvent faire la différence entre vie et mort. La BSPP prévoit donc un équipement et des véhicules de réserve, prenant la place des choses s’étant avérées défectueuses ou dans un état douteux après un contrôle visuel. Les pompiers prennent ainsi toujours la route avec un équipement vérifié.

Ateliers de proximité

Les pompiers de Paris disposent de quatre ‘ateliers de proximité’, où une équipe technique restreinte peut exécuter certaines tâches de base en matière de maintenance. Le petit entretien d'un véhicule est l'une de ces tâches de base. Pour ce faire, les ateliers de proximité sont équipés d'un certain nombre de ponts et/ou de puits de travail. Un petit entrepôt est également prévu pour les pièces les plus courantes.

 

 

 

MAINTENANCE DE TROISIEME LIGNE

RichtbankSi les problèmes sont plus graves – dommages à la carrosserie et autres dommages après un accident – la brigade fait appel à l’atelier central et aux techniciens de la CMAI: la Compagnie de Maintenance, une équipe de 200 personnes basée à Voluceau.

Camp de Voluceau

Les véhicules et l’équipement exigeant une intervention de maintenance plus poussée partent pour le Camp de Voluceau. Les 200 personnes dans ce camp exécutent des tâches de maintenance sur le plan correctif comme préventif. La prévention s’exprime surtout dans le contrôle de toutes sortes d’interventions de maintenance et le suivi et la planification d’entretiens. La maintenance corrective au Camp de Voluceau se concentre surtout sur les véhicules et bateaux ayant subi des dégâts mécaniques comme de carrosserie. Dans les différents ateliers, on répare les moteurs et la mécanique, on travaille avec le banc à dresser et à étirer, on débosselle et on peint, … Le mécanisme de l’échelle sur les camions à échelle a même son propre atelier spécifique et pour le bateau en réparation, un chapiteau a été dressé.

LE COMPUTERIZED MAINTENANCE MANAGEMENT SYSTEM

Notre présence dans les coulisses du BSPP avait beaucoup à voir avec la présentation des premiers résultats du Project Sygal (Système de gestion et d’aide à la logistique), en collaboration avec le concepteur et fournisseur Carl Software. Après une phase préliminaire échelonnée depuis 2013, Sygal a été mis en service pour la première fois en janvier 2016. Aujourd'hui, trois des cinq services de la division logistique des sapeurs-pompiers de Paris utilisent déjà le computerized maintenance management system (CMMS) et env. 2.000 plans de maintenance préventive sont déjà dans le système. La BSPP attend avec impatience le déploiement complet du système dans les deux autres services. 

 

Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP)

Outre les impressionnants chiffres présentés sur cette page et la page suivante de cet article, la BSPP a une longue histoire. La brigade est créée en 1793 en tant que Corps des gardes-pompes de la ville de Paris. A la suite de l’incendie ayant duré 23 heures à l’ambassade d’Autriche, Napoléon la place par décret impérial sous administration militaire. Après quelques changements de nom, les pompiers parisiens reçoivent le 1er mars 1967 le titre final de Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris. La BSPP est une brigade des ingénieurs de l’armée française, sous la direction d’un général de brigade. Les 8.500 pompiers – hommes et femmes confondus – prennent leur tâche très au sérieux, comme en témoigne leur devise ‘Sauver ou périr’. La préférence allant au premier.