PROFESSIONNELS ET LEGALITE SCIENTIFIQUE

RUBRIQUE - FERRE BEYENS, ANALYSTE/JOURNALISTE AUTOMOBILE

Ferre BeyensLes secteurs automobiles sont confrontés chaque jour à des sujets environnementaux et énergétiques salutaires en théorie qui, si pas impossibles, sont bel et bien complexes et le plus souvent inestimables. Les professionnels techniquement qualifiés, censés faire tourner le secteur automobile, ont appris durant leur formation que la technologie se base toujours sur la légalité scientifique. Qu’il s’agisse de thermodynamique, d’électricité avec ou sans dynamo, de thermique, de pneumatique, d’hydraulique, de mécanique, de dynamique, de servotechniques, de photochimie, d’électromagnétisme, de résistance des matériaux, de physique générale, de chimie, de mathématiques, de télématique, de langage informatique binaire et ainsi de suite: tout est question de lois de base, de principes immuables et d’affirmations prouvées. La loi d’Ohm, d’Archimède, de Kirchoff, de Boyle-Mariotte ou la première, deuxième et troisième loi fondamentale de la thermodynamique? A chaque fois, il s’agit de la cohérence d’une science exacte basée sur des faits scientifiques partout et toujours présents. Si le professionnel n’en tient pas compte dans la pratique, cela crée la misère technique. Et non, cette légalité scientifique incontournable ne changera pas parce que des députés atteints par la folie climatique font prévaloir le principe de majorité démocratique par mains levées dans le parlement technologiquement incompétent.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Carfix 

Carfix utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.